Comment créer de façon vegan ?

Le véganisme peut être associé à la créativité. Il s’agit même d’un mouvement qui développe les talents de ceux qui défendent la cause animale. Pour le respect de la nature, ils se servent de matières végétales pour créer des objets DIY.

En effet, l’environnement naturel de l’homme se compose de plusieurs produits exploitables et qui répondent aux besoins de chaque catégorie d’être humain. Il offre au Vegan des ingrédients pour son gâteau, des emballages pour couvrir ses cadeaux, ou des fibres pour concevoir ses tricots.

Le point sur le véganisme

Le véganisme a vu le jour au Royaume-Uni grâce à Donald Watson. Ce mouvement s’inspire des convictions des penseurs d’antan, comme De Vinci ou Voltaire. Son but ? Éviter d’exploiter les produits d’origine animale. Si le végétarien se limite à la privation de viande, le végétalien va plus loin en refusant de consommer tous produits dont la production favorise l’agonie d’un animal. Pour le végétalien, un animal est sentient, c’est-à-dire qu’il possède une volonté, un désir, et une préférence. Ainsi, il appartient à la société morale. Pour appuyer cette hypothèse, Darwin avance même que la différence entre l’intelligence de l’homme et des animaux repose sur leur degré. À cet effet, les vegans jugent d’immoral l’acte de favoriser la souffrance de ces êtres vivants pour les manger.

Le respect de la nature fait également partie des raisons d’être de ce mouvement. D’après les statistiques de la FAO, une grande partie (70 %) de la forêt amazonienne aurait disparu et aurait été transformée en pâturage. Ce même organisme affirme que l’élevage favorise la production de gaz à effet de serre. Quel que soit leur choix de vie, les vegans vivent comme les autres êtres humains. Ils bricolent, mais d’une manière particulière : ils utilisent des végétaux.

Les matériaux vegans

Si les non vegans ont l’habitude de se servir de la peau des animaux pour fabriquer le cuir, les vegans, eux, utilisent des végétaux. Même si le cuir est défini comme une matière animale, ils ont réussi à créer un produit qui peut le remplacer : le tannage à base de plantes. Ils utilisent l’écorce, le bois, la racine, et les feuilles des arbres, par exemple. Le traitement de ces tanins dure entre 10 jours et 8 semaines. Actuellement, il existe même un cuir appelé « éco-cuir » qui est fabriqué avec du coton ou du lin mélangé à du soja ou du maïs et de l’huile végétale. Il s’agit d’une invention de Richard Wool, un ingénieur américain qui a reçu un prix de la part du World Green Design Award en 2014. Il permet de fabriquer des chaussons, par exemple. De nombreuses autres plantes permettent de fabriquer du cuir : l’ananas (pour le pinatex), le chapeau des champignons (pour le Muskin), l’hévéa, le liège (cuir utilisé dans la maroquinerie).

Fil à tricoter en chanvre Natissea pour I MAKE

Le fil de bambou est une autre matière indispensable aux bricoleurs qui accorde une importance capitale au respect de la nature. Entrant dans la conception de vêtements tricotés, il remplace le fil de laine. La cire de soja, quant à elle, sert à la fabrication des bougies à la place de la cire d’abeille. Son avantage ? Elle ne favorise pas l’apparition de suie néfaste pour la santé contrairement aux autres produits. Dans le commerce, elle se présente sous forme de flocon.

Pour les vegans qui aiment prendre soin de leur corps, d’autres produits sont utiles. Il s’agit d’ingrédients qui servent habituellement dans les recettes de cuisine. Envie de fabriquer de la crème pour le corps ? Dans la liste des matières premières indispensables figurent : le beurre mou (beurre d’avocat, de karité ou de mangue), le beurre dur (beurre de cacao, sal ou kokum). Il y a également l’émulsifiant (le polawax, une sorte de cire végétale), l’hydrolat, l’huile essentielle, la cire (de mimosa), ainsi que du gel d’aloe vera. Il s’agit d’un ensemble d’ingrédients indispensables pour les débutants qui souhaitent fabriquer de l’huile de massage DIY, de la lotion tonifiante, du baume à lèvres, ou du baume pour le corps.

Quelques types de réalisations vegans

Compte tenu de la pluralité des options en matière de fournitures et matériaux végétaux, les réalisations qui peuvent en découler sont également nombreuses. Parmi eux compte le furoshiki, une idée d’emballage cadeau d’origine japonaise. Pour en fabriquer, le bricoleur Vegan se munit d’un bout de tissu coloré en fibre végétale, tel que le coton. Celui-ci comporte des dessins tissés qui n’apparaissent que sur une seule face. En général, il existe en quatre tailles : géant (175 cm, 200 cm, 230 cm), très grand (110 cm, 130 cm), grand (68 cm, 75 cm), et petit (45 cm, 50 cm). Pour commencer, il faut découper le tissu de manière à obtenir un carré. Celui-ci doit être assez grand pour couvrir le cadeau en entier. Si possible, il faut laisser entre 2 à 4 cm de bordure pour faire l’ourlet. Une fois ces étapes terminées, le furoshiki est prêt.

Broderie thermocollante Malicieuse en vente sur I MAKE

Côté cuisine, il existe des réalisations spécifiques que tous ceux qui défendent la cause animale peuvent essayer : le gâteau au chocolat. La recette est assez similaire à la recette de gâteau ordinaire, mais à la place du lait de vache, il faut utiliser du lait de soja. Pour la ganache, il faut remplacer la crème classique avec de la crème de soja. Pour la cuisson, rien ne change : il faut préchauffer le four à 180 °C et attendre que le gâteau cuise.

La réalisation suivante s’adresse à ceux qui aiment les bougies. Pour cela, il faut se servir de cire végétale (cire de soja, par exemple), de casseroles, de bâtons pour brochettes, de mèches en coton, de pigments, et de l’huile essentielle. Le tricot en bambou, les bijoux fabriqués avec des graines, ainsi que les objets en lièges sont d’autres options possibles.

Kit de bougies Frais cosmétiques pour I MAKE.

La nature est une source inépuisable de matières premières. Elle contient tous les ingrédients indispensables à l’homme au quotidien. Ceux-ci leur permettent de réveiller leur talent de créateur tout en préservant la nature.