Comment limiter ses emballages ?

Depuis quelque temps, une prise de conscience occidentale émerge : celle de la quantité de déchets que nous produisons au cours de notre vie. Des nouvelles tendances de consommation à la réflexion de ce qui est vraiment nécessaire à notre quotidien, de nombreuses alternatives aux emballages voient le jour. Mais quelles raisons peuvent nous pousser à vouloir réduire nos déchets ?
Pour vous donner une idée, notez que chaque année en France, un habitant produit en moyenne 573 kg d’ordures parmi lesquelles 270 kg sont des ordures ménagères non recyclées (source Ademe). En 40 ans, la quantité de déchets produits par habitant a tout simplement doublé. Plusieurs causes sont liées à cela :

  • l’augmentation de la population : nous sommes plus nombreux à jeter des ordures
  • la surconsommation : nous achetons des produits en plus grand nombre et plus fréquemment qu’avant
  • le jetable est devenu plus présent : plus de produits sont emballés, à usage unique et jetables ce qui alourdit nos poubelles.

Plus encore, il existe certains évènements davantage évocateurs de l’impact de la production de nos déchets à l’échelle mondiale. Le 7e Continent en est un exemple. Cet archipel de cinq îles, répartie sur tous les océans et dont la taille est égale à 6 fois celle de la France, est tristement connu pour sa particularité à être constitué entièrement d’emballages plastique entassés et coincés dans les courants océaniques. Ces amas gigantesques de déchets causent des dérèglements auprès de la faune et la flore aquatiques entraînant une perturbation de toute la chaîne alimentaire, remontant ainsi fatalement à l’Homme.

Outre la pollution océanique, c’est donc également notre santé au quotidien qui est impactée par la surproduction de nos déchets. Et cela se ressent mondialement : dérèglement climatique, augmentation drastique du nombre de cancers, etc.

En bref, il est devenu indispensable, sinon urgent, de réduire la quantité de nos déchets. Mais comment s’y prendre individuellement ? Par quoi commencer pour limiter le nombre de ses poubelles ? On vous explique étape par étape comment vous y prendre pour emprunter le chemin du “Zéro déchet”.

Le Zéro déchet ?

Zéro Déchet, de l’anglais “zero waste” est une démarche visant à la production du moins de déchets possible au quotidien. Plus qu’un objectif, la démarche zéro déchet est un état d’esprit, un mode de consommation et une prise de conscience.

Avis aux curieux désireux de changer leur mode de consommation, de connaître des alternatives aux produits emballés et bouteilles plastiques : voici les étapes à suivre pour une transition tout en douceur qui va réduire considérablement la quantité de vos poubelles.

1ère étape : bienveillance et tolérance envers soi-même et son foyer

Pour démarrer sa nouvelle vie sans emballage et déchet ménager, la première règle d’or c’est d’adopter toutes les alternatives avec bienveillance et tolérance. Pensez bien que cette démarche doit se faire en profondeur, et que c’est votre mode de vie tout entier que vous allez modifier… et Rome ne s’est pas construite en un jour, donc soyez indulgents envers vous-même et votre famille.

Chaque alternative est plus ou moins facile à mettre en place selon les foyers et doit être introduite en douceur et avec respect. C’est la meilleure façon de faire accepter vos changements à votre foyer, et de créer des alternatives à vos habitudes qui seront pérennes.

2ᵉ étape : remplacer progressivement ce qui est jetable par ce qui se lave.

Mouchoirs, lingettes, feuilles d’essuie-tout, cotons démaquillants et coton-tiges sont les premières choses que vous pouvez facilement remplacer. Choisissez des options lavables en machines telles que :

  • des mouchoirs en tissu,
  • des lavettes et lingettes lavables,
  • des serviettes de table en coton,
  • des cotons démaquillants réutilisables,
  • des coton-tiges en bambou,
  • des bee wrap pour remplacer le film alimentaire

Si vous aimez les travaux manuels, vous pouvez entreprendre la couture maison de tous ces nouveaux objets en jouant sur les couleurs et les tissus selon leur utilisation. Pour l’alternative au coton-tige, avez-vous déjà entendu parler de l’oriculi ? Ce petit bâtonnet de bambou, utilisé au Japon, se rince à l’eau et au savon après utilisation. Plus besoin de jeter ! Autre idée facile à réaliser : le furoshiki pour remplacer vos papiers cadeaux.

3e étape : modifier sa façon de faire ses courses.

C’est une étape qui peut prendre plusieurs mois avant d’être bien rodée. Privilégier le vrac, penser à prendre ses propres sacs de coton pour les fruits et légumes ainsi que son tote bag pour faire ses courses est un début. Vous pouvez enclencher le niveau suivant en investissant dans des bocaux de verre pour ranger vos aliments secs achetés en vrac (pâtes, riz, légumineuses, noix, etc.). Enfin, lorsque le vrac n’est pas possible, préférez les options avec des emballages en verre ou en carton plutôt qu’en plastique.

Pochon en coton Joli’Essence, à retrouver sur I MAKE

4e étape : se débarrasser de tout ce qui est à usage unique.

On parle notamment des capsules d’aluminium de thé et de café. Préférez-leur les sachets de thé (sans agrafe) qui sont compostables et les machines à café à l’italienne ou à grains (vous pouvez d’ailleurs utiliser le marc de café comme gommage pour le corps ou engrais pour votre jardin). Pour les pailles et les gobelets, il existe désormais des alternatives écologiques et réutilisables.

5e étape : boire l’eau du robinet.

L’eau du robinet en France est potable et les réseaux sont très bien entretenus. Nul besoin de se munir de ces packs d’eau qui, en plus de prendre de la place et de coûter cher, produisent une quantité phénoménale de déchets plastique. Si le goût de l’eau courante vous gêne, il existe des carafes filtrantes ainsi que des bâtons de charbon actif (appelés binchotans) qui sont vendus pour leurs propriétés d’adsorbants de métaux.

Dernière étape : faire du DIY son allié numéro 1.

Fabriquer ses produits maison en utilisant des matières premières naturelles est un excellent moyen de réduire ses emballages. Il existe tout un tas de recettes DIY pour réaliser ses shampooings, crèmes, savons et produits d’entretien pour la maison ! Cette méthode vous permettra de réduire drastiquement vos déchets liés à l’achat de toutes ces bouteilles plastique que nous utilisons au quotidien.

Pour vous débarrasser de tous vos déchets organiques, vous pouvez songer à mettre en place un composteur d’appartement ou dans votre jardin !

Vous aussi, aidez votre entourage à connaître les étapes qui mènent vers une vie sans déchet en partageant cet article !

Cet article a été rédigé par Julie Arnoux

Cet article a été rédigé par Julie Arnoux.