Comment réaliser un moodboard ?

Un moodboard, ou “tableau d’humeur” est un espace libre qui vous permet de mettre toutes vos sources d’inspiration au même endroit.

Très utilisé en art pour mettre au point un univers graphique, vous pouvez vous servir de ce concept de planche tendance dans de nombreuses situations où vous avez besoin de mettre à plat vos idées et de nourrir votre créativité (mode, déco, évènementiel, etc.).

Cet outil se révèle particulièrement précieux lorsque vous avez besoin de communiquer une tendance à un graphiste, un décorateur ou un artiste. L’idée du moodboard, c’est d’utiliser un support (réel ou virtuel) et d’y associer toutes sortes d’inspiration en lien avec votre objectif créatif. Souvent composé d’images, vous pouvez aussi utiliser des vidéos, des sons ou même des objets pour jouer avec tous vos sens.
Alors, si la réalisation d’un moodboard vous tente, voici les étapes à suivre et les outils à utiliser pour vous aider à créer une planche d’inspiration créative et efficace.

Faire de la veille et rassembler ses idées

La première étape pour créer un moodboard inspirant, c’est de chercher l’inspiration. Afin de réussir à transmettre une ambiance, une idée, un univers graphique, il faut donc, dans un premier temps, chercher tout ce qui vous fait penser à votre idée. Sans aucun filtre, laissez libre cours à votre imagination et rassemblez tout : images, photos, matières premières (tissus, fleurs et feuilles, textures diverses, épices, etc.), vidéos, sons.

Vous pouvez choisir un support réel (planche de bois, planche de liège, classeur, grande feuille blanche, drap, etc.) ou digital (sur des applications telles que Pinterest, Mural, Canva ou tout simplement PowerPoint).

Une fois que vous pensez avoir fait le tour de votre univers, il faudra savoir faire le tri dans ce micmac. Pour cela, créez des catégories et rassemblez vos documents en fonction de leur thématique. Analysez ce que vous avez sélectionné et supprimez ce qui, finalement, ne vous convient plus.

Notre conseil : inutile de charger votre planche. Essayez de limiter à 10 le nombre d’éléments visuels.

Une fois que tous les documents collectés vous conviennent entièrement, il est temps de passer à la création du fil rouge de votre moodboard.

Définir le style de votre planche tendance

La création du style de votre moodboard passe par l’assemblage harmonieux de vos documents. On cherche à composer un ton, avec deux ou trois couleurs et quelques détails qui ressortent (un motif, une matière, une mise en scène, etc.) pour générer une tendance globale (bohème, nature, industriel, futuriste, tropicale, minimaliste…). N’hésitez pas à utiliser plusieurs typologies de visuels : images, photos, publicités, dessins, nuancier, collages, etc. Le moodboard est éclectique ! Jouez sur les couleurs, les graphismes, les zones de vide, le noir et le blanc.

Utilisez également des mots clés que vous souhaitez faire ressortir (texturés, colorés, imagés, graphiques ou sensuels) ou une citation si elle est pertinente pour créer une identité visuelle (choisissez la bonne typographie) et donnez un titre à votre planche tendance.
Une fois que tout semble cohérent, harmonieux et bien construit, en observant votre moodboard, on doit être entièrement submergé dans votre univers.

Présentez votre moodboard

Pour transférer votre inspiration à la personne qui regardera votre planche tendance, soignez la mise en page de votre projet. Soyez précis(e)s dans les mots que vous utilisez pour décrire votre univers graphique. Enfin, transmettez votre planche d’inspiration au créatif qui sera chargé de mettre en application votre projet : designer, décorateur, wedding planneur, graphiste, artiste, tatoueur, etc.

Faites évoluer votre planche en même temps que votre projet

Eh oui ! Le moodboard n’est pas figé ! C’est un outil évolutif, qui doit s’adapter aux contraintes rencontrées dans votre projet, mais aussi aux modulations de votre inspiration. Décollez, recollez, coloriez, bougez, changez, ajustez… le but est vraiment que cette planche vous inspire en tout temps, peu importe le nombre d’allers-retours que vous y ferez. La planche doit vivre et évoluer au fil de la progression de l’idée principale.

Comment se servir d’un moodboard ?

Faire un moodboard c’est rigolo, passionnant, enrichissant et relaxant, mais concrètement, à quels moments on peut le sortir et le montrer pour l’utiliser ? Voici quelques exemples de projets qui peuvent nécessiter la création d’un moodboard :

  • création d’une nouvelle ligne de produits ;
  • décoration d’intérieur (projet de décoration, agencement d’une boutique, architecture d’intérieur) ;
  • organisation d’un mariage, d’un anniversaire ou d’une soirée à thème ;
  • identité visuelle d’une entreprise ou d’une marque (création d’un logo, d’une campagne de pub, d’un magazine) ;
  • création d’un design pour un site web, un blog ;
  • réaménagement d’une maison ou d’une pièce (ambiance déco, aménagement intérieur, ;
  • création d’un tatouage ou d’un design personnalisé.

Et si on passait de la théorie, à la pratique ?

Exemple d’un DIY moodboard pour son bureau

Voici quelques astuces pour créer une planche tendance pour votre lieu de travail. Hautement décoratif, le moodboard peut aussi servir à égayer votre bureau. Inspiration, citations qui boostent, photos, plannings et listes peuvent être de merveilleux décors visuels, pour qui sait le mettre en valeur.

Pour commencer votre moodboard, choisissez la structure de départ. Une structure grillagée est esthétique, pratique à utiliser et facile à trouver. Avec un treillage en métal rigide vous pourrez fixer votre planche tendance sur votre mur à l’aide de petites vis ou chevilles. Quelques petites pinces, ficelles ou rubans, et le tour est joué !

Pas fan du grillage ? Et pourquoi ne pas se tourner vers le tableau aimanté ? Simple et efficace, le design d’un panneau en métal peut être rétro et donner un style “indus” à votre moodboard. Avec quelques aimants personnalisés, votre planche tendance sera prête à recevoir toutes vos inspirations.

Et si vous êtes bricoleurs(ses) et créatifs(ves), jouez avec les matières et utilisez de la ouate, des draps, des élastiques, de la peinture, du bois, du liège, des clous, ou toute autre matière qui vous tombe sous la main !

Avouez, c’est pas hyper tentant de créer son moodboard ?

Cet article a été rédigé par Julie Arnoux.