Créer contribue à son développement personnel

Le développement personnel, c’est l’accroissement de la connaissance de soi dans l’objectif d’un plus grand bien être. Parmi les nombreuses façons de contribuer au développement de son esprit et de son corps, le do-it-yourself, les activités créatives recèlent de nombreux bienfaits. En effet, quelles que soient vos techniques artistiques préférées, il y a fort à parier qu’elles contribuent déjà, sans même que vous en soyez conscient, à votre bien-être personnel.

Dans cet article, vous allez comprendre pourquoi le maker fait, au quotidien, des exercices qui développent sa personnalité, sa productivité et son regard sur le monde. Nous allons aussi faire ensemble un petit tour d’horizon des exercices de création efficaces pour se développer sur le plan personnel.

Qu’est-ce que le développement personnel ?

C’est une expression que vous entendez tous le temps. Mais vous êtes-vous demandé ce qu’elle signifiait précisément ?

Le développement personnel renvoie à un état d’esprit : chercher à accroître sa connaissance de soi (« connais-toi toi-même » disait Socrate), sa capacité à produire, son mode de vie, son regard sur le monde ou encore son organisation. Souvent, mais pas toujours, un objectif central est le bien-être. Omniprésent dans le quotidien, il fait partie intégrante de la vie, même si certains y accordent une plus grande importance que d’autres.

La définition s’arrête là. C’est un peu évasif me direz-vous ! La raison est simple : il ne s’agit pas d’un mouvement structuré, uniforme et cohérent. Chaque « école », chaque conseiller en développement personnel et, finalement, chaque individu a son propre objectif. C’est pourquoi il est important de garder l’esprit ouvert sur le développement personnel.

En quoi le DIY y contribue ?

Au même titre que d’autres pratiques comme le sport, le yoga, la sophrologie ou la méditation, la création peut occuper une place majeure dans notre développement de notre personne. Elle permet l’augmentation du bien-être, la reconnexion avec soi-même, la patience et la connaissance de soi. Ce constat est, par exemple, au cœur de la démarche d’une art thérapie.

Concrètement, en quoi la création participe-t-elle au développement de l’individu ? En quoi travailler un médium nous aide-t-il à travailler sur nous-même ? Voilà des questions bien légitimes auxquelles nous allons tenter de répondre.

Prenons l’exemple d’une personne qui apprécie de construire ses propres meubles, en passant de simples croquis à de beaux meubles en bois, aux essences judicieusement choisies. Une telle démarche n’a rien d’anodin en matière de développement personnel :

S’il essaie d’aller trop vite ou de sauter des étapes, cela se ressentira au résultat. C’est un projet qui demande de l’application et de la concentration.
Il arrive souvent de se tromper ou d’avoir des ratés quand on fait soi-même, même en s’appliquant. Le rapport de notre menuisier amateur à ces échecs (relatifs) va lui permettre de travailler sur sa capacité à affronter l’adversité et à rebondir.
Construire un beau meuble prend du temps et des efforts. Il est tellement plus facile d’allumer la télévision et d’avoir tout de suite une dose de dopamine. Cette démarche montre sa volonté et sa persévérance.
Finalement, créer un meuble en bois permet de se reconnecter au naturel. Le bois a des défauts, des nœuds. On ne peut pas agir sur eux. Il faut composer avec, et non essayer de les plier à notre volonté.
Vous le voyez, un tel projet a de nombreuses vertus sur le plan personnel.

Cela est vrai pour toutes les techniques artistiques, avec quelques variations propres à chaque médium. En constatant ce que nous sommes capables de faire de nos mains et de notre esprit, il est ensuite plus facile de se lancer dans des projets créatifs ambitieux.

Comment s’épanouir personnellement en créant ?

Cette dimension de la création vous intéresse particulièrement ? Pour tirer un bénéfice personnel du DIY, vous pouvez suivre ces quelques conseils et appliquer les exercices suivants :

  • Mettez en place une véritable routine créative, pour trouver facilement l’inspiration quand vous vous adonnez à votre activité favorite. Comme le chien de Pavlov qui salivait quand la sonnette retentissait, votre sève créatrice entrera en ébullition dès que viendra l’heure de créer !
  • Donnez-vous pleinement à votre activité en vous accordant une bulle créative dans le temps et dans l’espace. Plus votre corps et votre esprit seront dans l’activité, plus vous en tirerez des bénéfices profonds. Vos notifications peuvent bien attendre quelques heures, car votre bien être n’a pas de prix.
  • Vous pouvez réaliser un art journal, pour croquer vos idées et suivre vos progrès. Cet objet vous donnera un cap et de la motivation.
  • Créez des objets ou des œuvres qui apporteront de la joie à vos proches en leur offrant pour les fêtes des cadeaux homemade. Vous pouvez également garder vos créations et les placer chez vous. À chaque fois que vous passerez devant, vous en retirerez de la fierté et de la satisfaction.

Choisissez vos techniques artistiques en fonction de vos préférences bien sûr, mais aussi des effets et des bénéfices que vous en retirerez sur le plan personnel. Ainsi, si vous êtes stressé, il peut être judicieux d’opter pour des activités basées sur le toucher ou la répétition. Optez alors pour le modelage ou le tricot. Ce sont les deux clés pour libérer les tensions. Au contraire, si vous êtes en quête personnelle (à la recherche de réponses sur vous-mêmes), préférez les activités de pure création artistique. La peinture ou la sculpture, peuvent vous permettre d’extérioriser toutes ces préoccupations et, peut-être, d’en apprendre plus sur vous-même.

La création n’est pas une recette miracle, qui fera de vous un entrepreneur de la Silicon Valley, ultra-productif et dont le temps et les émotions sont entièrement disciplinées. Ce n’est pas le but !). Elle vous aidera au quotidien à apprendre de vos erreurs, à vous concentrer et à travailler votre imagination.

Créer, c’est donc vivre des expériences riches et complètes, nécessaires à l’épanouissement personnel et à la connaissance de soi. Peut-être, au fond, n’est-ce pas tant vous qui créez l’objet que lui qui vous façonne ?