Et si on fabriquait un terrarium ?

© 1. Outils pour terrarium La Green Touch pour I MAKE / 2. Kit terrarium La Green Touch pour I MAKE / 3.Champignons en bois MegaCréa pour I MAKE / 4. Kit terrarium La Green Touch pour I MAKE / 5. Banque image / 6. Flacon ampoule MegaCréa pour I MAKE/ 7. Banque image / 8. Boule ouverte en verre MegaCréa pour I MAKE / 9. Kit Plantes en bocal La Green Touch pour I MAKE / 10. Flacon Graine créative pour I MAKE / 11. Boule en verre La petite Marge pour I MAKE / 12. Banque image.

Avis aux amoureux de la nature ! Et si on fabriquait un terrarium ? Que vous viviez en ville ou à la campagne, dans un appartement ou une maison, créer un terrarium c’est l’occasion d’avoir un petit jardin d’intérieur qui demande peu d’entretien mais qui donne un aspect zen et nature à votre déco. Idéal pour les personnes qui n’ont pas le temps de s’occuper des plantes ou pour ceux qui n’ont tout simplement pas la main verte, le terrarium s’adapte à de nombreux végétaux, et se décline de plein de manières différentes. Voici quelques conseils pour faire votre propre terrarium et l’entretenir correctement.

C’est quoi un terrarium ?

Le terrarium s’apparente à un bocal dans lequel on met de la terre et des plantes. C’est une technique facile qui permet de créer des mini-jardins d’intérieur. On peut réaliser deux types de terrariums :

  • Le terrarium sec ou terrarium ouvert : idéal pour les succulentes et cactus de petites tailles et à croissance lente.
  • Le terrarium humide ou terrarium fermé : parfait pour les plantes à petites racines qui ont besoin de beaucoup d’humidité comme la mousse, les fougères, les épiphytes, les plantes carnivores, les plantes à feuillages décoratifs mais aussi certains petits arbres comme les Bonsaïs de ficus.

Le concept est simple : créer un écosystème décoratif dans une bonbonne en verre.

Comment réaliser un terrarium ?

Pour la réalisation de votre terrarium, vous allez avoir besoin :

  • de substrat (un terreau adapté à la plante que vous aurez choisi),
  • de billes d’argiles,
  • de charbon actif,
  • de plantes adaptées au terrarium,
  • d’un récipient pour terrarium fermé ou terrarium ouvert.

Pour le récipient, utilisez-en un en verre et assez profond, pour que les racines de vos plantes puissent pousser. Une bouteille en verre ou un simple bocal à poisson peut très bien faire l’affaire. Vous pouvez faire le terrarium :

  • Sous cloche : pour un taux d’humidité élevé. Il faut penser à la soulever de temps en temps pour faire rentrer un peu d’air. En prenant une cloche à lanterne, la ventilation se fera naturellement.
  • En jarre d’apothicaire : idéal pour les terrariums en hauteur avec des petits arbres.
  • En caisse de Ward : pour une version vintage du terrarium.
  • Dans un aquarium, un vase, une soupière ou un compotier pour une version ouverte du terrarium.
  • Dans une ampoule, une bouteille ou une boule pour une version suspendue,
  • Dans des fioles pour des versions minis ou pour des terrariums bijoux !

La procédure de fabrication du terrarium est relativement simple. On commence par disposer 2 à 3 cm de billes d’argiles dans le fond du récipient en verre. Comme le récipient est fermé, l’eau ne peut pas s’écouler. Les billes d’argiles viennent absorber le surplus d’eau et le redistribuent lentement aux plantes. Placez ensuite 1 à 2 cm de charbon actif. Il filtre une partie de l’eau. Pour la troisième couche, ajoutez un petit mix de charbon + billes d’argile. Vous pourrez ensuite disposer le substrat adéquat à votre plante et la planter. Souvent, les substrats sont conçus à base de tourbe et de sphaigne ou de fibre de coco car ils se révèlent être des terreaux légers et drainants.

Il suffira enfin de vaporiser de l’eau dans votre récipient, de rajouter des objets de déco de votre choix (figurines, déco en bois, pierres, gemmes, etc.) et de disposer ce dernier dans l’endroit qui lui conviendra le mieux (lumière, température et surface adéquates).

Vous pouvez également jouer sur les couleurs des billes d’argiles ((blanches ou rouges), mettre un tapis de mousse dans le fond de votre bocal pour une touche de verdure (elle absorbera encore mieux l’humidité restante) ou une couche de graviers.

Bon à savoir :

Dans votre terrarium fermé, l’arrosage n’est nécessaire que deux fois par an ! Pour le terrarium sec, ou ouvert, il faudra arroser environ une fois par semaine en été, une fois par mois en hiver.

Quels types de végétaux utiliser ?

Tout dépend du style de terrarium souhaité. Vous pouvez réaliser un mini-jardin avec aussi bien des petits arbres comme le bonsai ficus ou des succulentes, mais vous pouvez aussi faire un terrarium cactée (pensez aux cactus boules comme les Echinopsis, les Mammillaria, ou les moins connus Gymnocalycium).

Si votre terrarium est ouvert sur le côté, vous pouvez en profiter pour y mettre une plante tombante qui débordera élégamment comme le Sénéçon de Rowley (Senecio rowleyanus) ou du lierre.

Pour encore plus de facilité, il existe des kits DIY terrariums qui vous fournissent tous les éléments adaptés : vous n’avez plus qu’à assembler selon la procédure que l’on vous a donné !

Dans tous les cas, choisissez des plantes qui vous plaisent et créez un terrarium design qui vous ressemble et qui s’accordera parfaitement à votre déco.

Partagez vos terrariums originaux sur les réseaux avec #IMAKE !

Cet article a été rédigé par Julie Arnoux.