Guide : les bases de la carterie

Faire soi-même ses cartes est un fantastique passe-temps créatif. Fêtes, anniversaires, invitations, mariages, remerciements, voeux…les occasions ne manquent pas d’envoyer à vos proches cet objet unique. Voici un guide pour vous permettre de vous lancer et d’explorer votre créativité !

Les formats

Il existe beaucoup de variété dans la carterie. Mais les formats classiquement utilisés sont principalement les paysages ou portraits de 10, 5 x 14,5 cm ou 10,5 x 21 cm ainsi que les carrés de 14×14 cm. Vous trouverez facilement des enveloppes pour envoyer vos créations.
La carte peut être « simple » (un recto-verso) ou « double » (deux volets).

D’autres formes plus fantaisie peuvent également se rencontrer. Les plus courant sont la carte chevalet qui tient debout, la carte avec une « shaker box » contenant des petits éléments décoratifs tels que paillettes, sequins, et encore la carte à fenêtre avec une ouverture de n’importe quelle forme.
Ces cartes dimensionnelles impressionnent généralement la personne qui les reçoit.
Leur format et épaisseur étant particulier, il sera utile alors de savoir faire ses propres enveloppes. C’est très facile à l’aide que quelques outils spécifiques.

Le matériel de base

La réalisation de cartes nécessite peu d’investissement, mais il ne faut pas hésiter à choisir du matériel de qualité, qui vous accompagnera longtemps.

Les outils de découpe

Votre meilleur allié pour faire des cartes est un massicot. Dotés d’un quadrillage, d’une lame coupante et pour la plupart d’une lame de marquage, ils permettent de couper et plier vos papiers avec précision.

Un cutter et des ciseaux vous seront également très utiles, ainsi qu’un crayon et une règle.

Les papiers

C’est le matériel essentiel à avoir pour faire vos cartes. Vous trouverez toutes sortes de formats (A4, 12×12 cm, 30×30 cm), des motifs variés ainsi que des grammages différents.
Lorsque vous débutez, il est important d’avoir au moins du papier blanc et des papiers unis colorés. Achetés en bloc, ils vous permettront de disposer de choix.

Les adhésifs

Il y a beaucoup d’adhésifs sur le marché. Notre conseil pour débuter est d’avoir de la colle blanche (elle devient transparente en séchant), de l’adhésif double-face (largeur entre 0,4 et 0,6 cm – car c’est le plus facile à utiliser). Cela vous permet de faire un travail précis et propre.

Les encres

Il existe trois grands types d’encres qui se déclinent en une variété infinie de couleurs.

les encres à base d’eau : aquarellables, se sont celles qui seront largement utilisées dans les projets de carterie. Vous les trouverez en boitier encreur mais également en feutres. Ce dernier format est très pratique pour débuter.
les encres à pigments – ou encore dites « grasses ». Ces encres sont très chargées en pigment et contiennent un peu de solvant. Elles sont généralement utilisées pour tamponner des motifs ou inscriptions car le rendu est très net. Nous vous recommandons d’avoir à minima de la Versafine noire, qui sera utilisée pour tous vos projets de carterie.
les encres à solvant s’utilisent essentiellement sur des surfaces lisses non poreuses (plastique, verre, ..), et sont peu utilisées en carterie.

Les tampons

L’utilisation des tampons personnalise votre création et permet de choisir les combinaisons de motifs qui conviennent à votre projet.
Là encore il existe plusieurs sortes de tampons, qui ont chacune leurs particularités.
Quand on débute, les plus faciles à utiliser sont les tampons acryliques. Ils sont transparents et permettent de voir exactement où vous allez placer votre motif ou inscription.

Les machines de découpes et matrices

Si vous souhaitez faire des créations en grande série (faire part de mariage, baptême, par exemple), il sera judicieux d’investir dans une machine de découpe et des matrices.
Les matrices – ou encore Die – sont des formes en métal qui coupent le papier quand on les utilise avec la machine.
A noter que toutes les matrices s’utilisent avec la plupart des machines disponibles sur le marché.

Les découpes ainsi obtenues donnent un travail extrêmement soigné. Vous pourrez faire des formes complexes très facilement et créer ainsi des cartes très originales.

Avec ce type de machine, vous pourrez également utiliser des plaques d’embossage à froid pour obtenir un effet relief dans n’importe quel papier.

Les embellissements

Impossible de tout citer tant le choix est vaste : rubans, perles, fleurs, paillettes, boutons, autocollants, étiquettes, formes en métal, etc…
Ces petits objets seront la touche qui va rendre votre carte vraiment spéciale !

Les techniques les plus utilisées en carterie

Avec quelques techniques de base, vous pourrez réaliser de nombreuses variantes pour vos cartes.

Le matage

Il s’agit de superposer plusieurs papiers de même forme, chaque couche étant de dimension légèrement plus petite que la précédente et en alternant également les couleurs des papiers. Cela crée un très bel effet de relief.

Les pochoirs

Cette technique, également très simple, est utilisée pour faire des fonds. Il suffit d’appliquer de la couleur (encre, feutre) à travers un gabarit découpé, généralement en plastique souple. Vous pouvez aussi utiliser également de l’encre en spray.
Pour tenir votre pochoir immobile pendant l’application d’encre, vous devez utiliser un peu de ruban adhésif repositionnable. Enlevez le pochoir une fois l’encre bien sèche, surtout dans le cas des sprays ou de peinture.
Il existe beaucoup de forme de pochoirs sur le marché, ce qui laisse libre court à votre créativité.

Le tamponnage

L’utilisation de tampons acryliques se fait de la façon suivante : vous les décollez doucement de leur support pour les fixer sur un bloc acrylique transparent (le côté lisse du tampon doit être contre le bloc transparent). Vous ajoutez ensuite l’encre sur le motif et imprimez ce dernier sur le papier.
Avant de tamponner sur votre projet final, faites un test sur un morceau papier à part. Lorsque vous tamponnez, utilisez une pression ferme et régulière. C’est particulièrement important si vous utilisez un tampon pour la première fois. Ainsi vous pouvez vous assurer que vous obtenez bien un motif net.
Les tampons caoutchouc montés sur bois, s’utilisent de la même façon, avec l’étape de fixation sur bloc acrylique en moins.
Tous les tampons se nettoient avec un nettoyant spécifique, mais vous pouvez très bien utiliser des lingettes pour bébé.

L’embossage

Le gaufrage – ou embossage – est une technique très élégante de mise en relief d’un motif. Il existe deux types d’embossage – ou encore gaufrage – dans la fabrication des cartes.

Le premier type consiste à laisser une impression en relief dans votre papier en utilisant une matrice gaufrage et une machine de découpe. Il suffit de placer le papier sur la plaque puis de l’insérer dans la machine pour obtenir le relief choisi.
L’autre technique utilise des tampons, de la poudre à embosser et un pistolet chauffant.
La poudre à embosser existe en différentes couleurs et effets, tels que métalliques. Un pistolet thermique (heat gun) est nécessaire pour ce type de gaufrage. La chaleur fait fondre la poudre et permet de la fixer sur votre support. Enfin, de l’encre à embosser est également nécessaire.

Encrez votre tampon avec de l’encre à embosser et tamponnez : votre motif sera pratiquement invisible. Saupoudrez ensuite la poudre à embosser sur votre motif. Puis tapotez le dos du papier avec votre pouce et votre index à plusieurs reprises pour enlever l’excès de poudre. Vous voyez nettement votre motif.
Chauffez ensuite avec votre pistolet thermique (attention à vos doigts ! c’est chaud !). Cela ne prend que quelques secondes pour que la poudre commence à fondre et avoir un aspect lisse et brillant.

Voilà, nous espérons vous avoir donné envie de vous lancer dans la confection de jolies cartes et faire-part personnalisés. Vous retrouverez également nos tutoriels pour faire vos premières créations !

Cet article a été rédigé par You Dou.