Quelle laine pour quel tricot ?

Quand on débute au tricot, souvent, on ne sait pas trop quelle laine choisir. On rêve de pelotes fantaisies, de fils doux ou de grosses laines douillettes et on se retrouve parfois à ne pas savoir comment tricoter cette laine spéciale.

Que l’on soit débutant ou aguerri, le tricot, ça se pratique et on ne tricote pas de la même manière du Mérinos, du coton ou du Mohair, de la même manière que l’on n’utilise pas le même matériel quand on tricote des laines soufflées, des laines poilues, des laines fines ou des laines XXL. Alors, comment choisir sa laine à tricoter ? Voici quelques conseils pour faire le bon choix.

Les différentes fibres à tricoter

Bien souvent, on associe le tricot directement à la bobine de laine. Pourtant, on peut tricoter de nombreuses fibres différentes et d’ailleurs, beaucoup de pelotes de laine ne sont pas 100 % laine de mouton. Et c’est tant mieux pour nous puisque si la laine n’est pas mélangée à un fil plus doux, elle a tendance à grattouiller. De manière générale, on retiendra 5 matières les plus répandues pour tricoter :

  • La laine vierge : c’est généralement de la pure laine de mouton.
  • Les laines nobles : celles qui proviennent de races de moutons un peu plus spécifiques comme le mérinos et le shetland ou d’autres animaux tels que le mohair, l’angora, l’alpaga et le cachemire.
  • La laine acrylique : la petite sœur synthétique de la laine, souvent décriée par les puristes.
  • Le coton : souvent utilisé pour les tricots d’été ou les objets décos à tricoter.
  • Les laines mélangées : ce sont des pelotes qui contiennent plusieurs types de fibres à des pourcentages différents. On peut retrouver du polyamide, de la soie, de la viscose, du lin, du polyester, du cupro et même du fil de fer mélangés à une laine.
Natissea pour I MAKE

Choisir la bonne laine pour son tricot

Quand on comprend ce qui se cache derrière une étiquette de pelote de laine, on arrive un peu plus à imaginer le type de vêtement que le tricot va donner, mais ce n’est pas le seul indicateur sur lequel on doit se baser. De manière générale, pour choisir la bonne laine quand on tricote, il faut prendre en compte, la matière, oui, mais aussi l’épaisseur du fil (c’est ce qu’on appelle le groupe de qualité du fil qui influe sur la taille des aiguilles), le type d’ouvrage à tricoter, la méthode de tricot utilisée (lâche, serré, aiguilles droites ou aiguilles circulaires, etc.), et son propre niveau en tricot.

Si l’on est débutant en tricot, on choisit la laine conseillée sur le patron et on évite surtout les laines fantaisies ou difficiles à tricoter (comme le coton qui glisse moins bien ou la laine de mohair qui s’effiloche) au risque de s’embrouiller dans les mailles. Aussi, on préfère une laine de couleur, idéale pour compter les mailles et les rangs correctement. D’ailleurs, le mieux, c’est de faire un échantillon au préalable pour s’assurer que la laine et la tension du fil conseillés sont bien respectés.

Lorsque l’on a un niveau intermédiaire au tricot, on peut se challenger en choisissant une pelote différente que celle proposée pour le modèle. Cependant, on veillera tout de même à faire son choix parmi le même groupe de fils à tricoter que celui conseillé. En travaillant ainsi, on agrandit non seulement sa mercerie mais aussi son éventail de modèles à tricoter en profitant de textures plus variées. Une fois entièrement à l’aise au tricot, on pourra changer de groupes de fil pour faire un modèle de tricot personnalisé, mais la réalisation d’un échantillon est quand même vivement conseillée !

Exemples de laines à choisir selon l’ouvrage

Vous avez une idée de création au tricot mais ne savez pas quelle laine choisir ? Voici quelques pelotes idéales pour certains types d’ouvrages.

La laine pour bébé

Rien de mieux pour les tout-petits que de la laine douce ! Il existe des fils et pelotes “spécial layettes”. Si l’on tricote une brassière pour bébé, par exemple, la microfibre acrylique (polyamide et acrylique) est idéale car le fil à tricoter est fin, très léger et facile à entretenir.
La laine peignée est aussi agréable et peut faire partie de la composition de la pelote pour bébé. Elle a l’avantage de débarrasser la matière de toutes ses impuretés, la rendant plus douce et de meilleure qualité.
Et si vous souhaitez confectionner des bonnets ou un doudou pour bébé au tricot, des fils fantaisies tout doux, à la texture pelucheuse et à l’aspect effiloché et gonflant seront parfaits. Elles sont souvent faites en polyester, un textile très isolant, qui tient au lavage et qui sèche rapidement.

Filomène Ateliers pour I MAKE

La laine pour tricoter les vêtements et accessoires

Pour un pull, un châle, des chaussettes ou une écharpe en laine à tricoter, on privilégie une laine douce et solide. Il en existe beaucoup : la laine mérinos, le mohair, un mélange de coton et d’acrylique, etc. Tout dépendra du modèle et de la texture désirée. Pour des petites pièces on pourra opter pour de la laine noble comme du cachemire.

Knit in Paris pour I MAKE

Les pelotes pour les plaids et coussins

Pour ce type d’ouvrages, n’importe quel fil peut convenir. Du fil fantaisie au simple coton, c’est le moment de tester de nouvelles laines et de se faire plaisir sur la matière ! On veille tout de même à prendre une grosse laine, au risque de se décourager avec un fil trop fin. Les groupes de fils C, D, E et F seront très bien. La laine XXL qui se tricote à la main est aussi un excellent moyen de varier le plaisir de tricoter !

Knit in Paris pour I MAKE

Les fils à tricoter pour les objets décos

Pour tricoter un tapis ou un dessous de tasse, le coton sera tout indiqué, mais différents types de laines mélangées peuvent également être utilisés. Le mélange d’acrylique, de polyamide et de laine sera idéal pour la réalisation de cache-pots, de paniers ou de poufs !

Lion Brand Yarn pour I MAKE

Le mot de la fin

Avec tous ces conseils, vous savez maintenant comment bien choisir vos pelotes de laines selon les critères que nous avons vus. Votre mercerie va probablement très vite s’agrandir, il faudra penser à l’organiser et pour cela, gardez vos écheveaux sans les bobiner si vous ne tricotez pas la pelote tout de suite, et suivez nos conseils pour ranger au mieux votre mercerie !

À bientôt sur I MAKE !

Cet article a été rédigé par Julie Arnoux.