Qu’est-ce que la broderie Sashiko ?

La broderie Sashiko est une technique ancestrale de broderie japonaise.
Pourtant millénaire cette technique se révèle très moderne grâce à son style épuré et ses formes géométriques. Le rendu des ouvrages est hautement esthétique et décoratif.

La broderie se réalise avec le point avant ce qui en fait une technique de broderie facile et accessible même pour les débutants.
L’utilisation est vraiment diversifiée et applicable autant en décoration d’intérieure que sur un vêtement. Cette broderie vous permet aussi de laisser libre cours à votre créativité en dessinant vous-même vos motifs si vous le souhaitez.

Définition et historique de la broderie Sashiko

Le Sashiko ou broderie Sashiko est donc une technique de broderie nous venant du Japon. Vieille de 2000 ans elle aurait pu apparaître dès le 1er siècle.

La technique était à l’origine utilisée pour réparer les vêtements abimés, notamment les vêtements de travail, ou même les renforcer en prévision de leur usure. La broderie japonaise Sashiko permettait alors de faire durer les vêtements tout en minimisant l’utilisation du fil qui était un produit rare et couteux à l’époque.
La broderie Sashiko est traditionnellement réalisée avec du fil blanc sur un tissu bleu profond. Les formes choisies étaient pensées de manière à être efficace tout en étant économe en matière.

Peu à peu, avec l’accessibilité plus facile aux matières premières la broderie Sashiko est devenue une pratique décorative et créative.
Cette broderie avec ses formes géométriques, répétitives et minimalistes s’inscrit encore aujourd’hui dans les styles décoratifs contemporains, épurés et raffinés tant recherchés dans nos intérieurs.

Matériel pour la broderie Sashiko

Vous souhaitez vous lancer dans la réalisation de créations en broderie Sashiko ?
Le matériel nécessaire est vraiment sommaire. Ainsi, vous n’avez pas besoin d’un gros équipement ni de réaliser de lourdes dépenses pour vous lancer.

En premier lieu, il vous faudra des aiguilles spécifiques et adaptées à la technique. Ces aiguilles sont plus longues que les aiguilles à broder classiques vous permettant la réalisation de plusieurs points en une fois. Le chas est également plus large que les aiguilles classiques pour permettre le passage du fil.

En effet, le fil se doit d’être plus épais que les fils à broder classiques. Il s’agit de fils de coton spécifiquement réalisés pour présenter une forte solidité. Leur facture leur confère également un rendu mat.
Le fil peut être spécifiquement estampillé Sashiko mais l’emploi de fil n°25 est également possible. Il faut que le fil soit de la même matière que le tissu sur lequel il va être employé.

Enfin, pour le tissu ou toile qui servira de support à votre réalisation, préférez un tissé assez souple et lâche pour permettre le travail de broderie. Le coton ou le lin sont des étoffes offrant un bon rendu. La toile choisie doit avoir une épaisseur moyenne.
Trop fine elle n’aura pas la tenue suffisante, et risquera de laisser apparaitre les fils de l’envers en transparence. Trop épaisse le travail ne sera pas aisé et risque de souffrir en régularité.

Pour votre confort vous pouvez également vous doter d’un « yubinuki » . Sorte de dé à coudre japonais. Il se présente sous la forme d’un anneau à enfiler sur votre doigt de travail.
A la longue cela vous évitera d’appuyer directement votre peau sur le bout de l’aiguille lors de la poussée.

Les coupes de fil étant nombreuses, un bon coupe fil vous permettra de préserver la qualité de votre échevette tout en vous faisant gagner du temps. Nommé « Itokiribasami » au Japon, ce sera là votre ultime investissement pour réaliser cette broderie facile.

Astuces pour débuter en broderie Sashiko

La broderie japonaise Sashiko signifiant « petits points », met en œuvre une technique de broderie facile avec le point avant.

La simplicité du point avant rend la technique accessible même aux débutants. Des kits existent facilitant les premières créations. Vous êtes ainsi sûr de vous doter du bon matériel et le motif pré dessiné vous aidera à gagner en régularité.
Par la suite des ouvrages viendront compléter votre savoir et votre savoir-faire en vous apportant des techniques, des motifs et des idées supplémentaires.
Bien qu’étant facile, la technique requiert attention et régularité pour un beau rendu. Les points doivent être réguliers et suivre fidèlement les lignes du motif. C’est à ces deux conditions que vous obtiendrez un ouvrage parfait.
Un point de vigilance doit également être accordé au niveau du serrage des points. Il ne vous faudra pas trop les serrer pour ne pas froncer le tissu. En broderie traditionnelle Sashiko, les points ont une taille idéale de 3 à 5 mm soit la taille d’un grain de riz pour vous offrir un repère plus parlant. Un ouvrage est réalisé en intégralité avec le même point. Choisissez la taille de votre point et maintenez-la tout au long de votre réalisation.

La réalisation des points

Lorsque vous commencez et terminez une ligne vous pouvez au choix réaliser un nœud au bout de votre fil ou réaliser quelques points arrière. L’avantage du point arrière est d’offrir un rendu plus propre et minimiser les volumes sur l’envers de votre réalisation. Pour certains motifs les débuts et fins de lignes peuvent être nombreux. Le point arrière trouve alors toute son utilité.

Pour des motifs en grandes lignes, veillez tout au long de votre ligne à contrôler que le tissu ne fronce pas. De plus il est préférable de réaliser une ligne avec un seul et même fil et éviter les raccords.

Pour des motifs en angle, l’idéal est de faire démarrer une des deux lignes de l’angle par un point et l’autre par un creux afin de respecter l’harmonie visuelle et l’espacement entre chaque point. Broder point par point vous permettra de gagner en précision.

Pour des motifs croisés, le mieux est de faire se croiser les fils sur l’envers de l’ouvrage. Cela vous permettra à nouveau de conserver l’harmonie et l’espacement des points sur l’endroit de votre création.

Pour des lignes arrondies, il vous faudra, avant de piquer votre ligne, déformer légèrement la toile en l’étirant afin de rendre votre motif le plus droit possible. Vous pourrez alors piquer. Au moment de relâcher, la toile reprendra sa forme et votre fil suivra fidèlement la courbe. Diviser la courbe en autant de tronçons droits que nécessaires selon la longueur de votre motif. C’est grâce à cette méthode que vos points seront bien arrondis et que vous éviterez l’effet escalier.

La technique point par point appelée « hitomezashi » ne fait cette fois pas apparaitre de creux dans votre ligne de fil. Tous les points se touchent pour créer une continuité dans votre ligne. En revanche le motif est généralement, lui, plus hachuré et géométrique. C’est ce qui créé ici l’effet visuel.

Astuce

Lors du serrage des points d’une ligne, une astuce consiste à glisser votre aiguille sous le premier point piqué afin de créer un volume sous ce point. Lors du retrait de l’aiguille cela permet de conserver une certaine lâcheté du fil et évite au tissu de se froncer tout en conférant assez de maintien pour votre motif.
Le déroulé de l’ouvrage

Lors de la réalisation de votre ouvrage il est préférable de réaliser d’abord les lignes horizontales et verticales avant toutes les autres lignes, de biais ou courbes. Vous commencerez également par les lignes les plus longues avant de terminer par les lignes plus courtes.

Lors de la réalisation d’un ouvrage avec motif et contour. Vous réaliserez en premier le contour puis par la suite le motif en commençant par son centre puis en allant vers l’extérieur.

En gagnant en pratique vous pourrez réaliser des ouvrages aux motifs plus complexes, bicolores ou de plus grosses pièces.

Pour les plus doués vous pourrez si vous le souhaitez créer vos propres motifs pour une création 100% personnelle. Pour réaliser le transfert du motif vous pouvez utiliser un papier carbone ou des marqueurs lavables spécifiques à la réalisation de patrons qui s’effaceront au lavage.
Exemple d’ouvrages à réaliser en broderie Sashiko

La sobriété et l’esthétisme d’un ouvrage en broderie traditionnelle Sashiko permet une polyvalence d’utilisation. Vous pourrez alors appliquer cette technique pour des utilisations très variées.

Décoration d’intérieur

Les possibilités d’utilisation en textile d’intérieur sont extrêmement nombreuses et variées.
Vous pourrez personnaliser des sets de table, des serviettes, des nappes ou napperons, des sous-verres… Dans l’univers du salon ou de la chambre vous pourrez broder des housses de coussins en encore des angles de boutis.

Maroquinerie

Vous pourrez également apporter votre touche personnelle sur un sac, un cabas, un tote bag ou des pochons en tissu. Les pochons peuvent également servir d’emballage cadeau pour un cadeau 2 en 1 et un emballage réutilisable.
Un petit motif unique peut venir orner une pochette, une trousse, un portefeuille ou un étui à lunette souple.
Vous pourrez aussi vous créer une pochette à aiguille en la décorant en Sashiko.

Textile

La broderie Sashiko sera parfaite pour orner votre garde-robe. Par exemple avec l’aplat de motif sur une partie d’un jean, une manchette, une ceinture de robe ou pour réaliser un plastron.
La broderie d’un motif unique plus ou moins gros peut quant à elle venir couvrir une poche, le devant d’un t-shirt ou même l’intégralité du dos d’une veste.
A noter que cette technique de broderie peut aussi permettre de réaliser des « patch » qui viendront masquer des défauts, des trous ou des tâches sur vos vêtements préférés.

Comme vous avez pu le voir, la broderie traditionnelle Sashiko, bien que bimillénaire se trouve complètement en adéquation avec les designs et les envies actuelles.
De plus c’est une technique de broderie facile que vous maitriserez rapidement avec un peu d’entrainement.
Son rendu si esthétique vous donnera envie de l’appliquer à beaucoup de réalisation autant pour vous que pour offrir !