Vannerie : Réaliser un petit panier en rotin

Comme promis, voici le niveau 2 de notre petite initiation à la vannerie. Après la barrette qui vous a permis de vous familiariser avec le matériau qu’est le rotin, voici les principes de base de confection d’un petit panier.

Vous trouverez de très nombreuses variantes car chaque région a sa pratique et chaque vannier son style. Mais ce tutoriel vous donnera les clés pour comprendre les principes généraux. Que vous travailliez le rotin ou l’osier la structure sera la même.

Un panier se compose de 4 éléments principaux : le fond, les côtés, la bordure et l’anse. Allez, on se lance pour créer votre première petite vannerie ?

NB : ce travail se fait les mains dans l’eau donc prévoir de protéger vos mains après… et si vous avez une jolie manucure … je crains que vous deviez lui dire bye bye 😉 ! Pour ne pas vous faire mal au dos et pour pouvoir travailler à l’aise, placez-vous pour travailler correctement assis sur une chaise basse et au-dessus d’une surface qui ne craint pas l’eau.

Les bons outils pour bien œuvrer :

  1. Préparation du fond

    Plongez tout votre rouleau de rotin dans l’eau pendant 5 minutes minimum avant de commencer à travailler. Tout au long de votre travail, laissez le rouleau dans l’eau. Ne sortez les brins qu’au fur et à mesure de vos besoins pour qu’ils soient le plus humides et donc le plus souples possible. N’hésitez pas à tirer les brins avec la pince plate dans les passages serrés pour avoir plus de force.
    Commencez par couper 8 brins d’environ 20 cm de long.

  2. Réaliser le croisillon de base

    Positionnez les brins 4 par 4 en croix comme sur la photo.

  3. Démarrer le tressage

    Prenez un brin de rotin long d’environ 1 mètre et pliez-le en deux. Emprisonnez un des paquet de 4 montants dans la boucle de ce brin libre comme sur la photo. Tordez les extrémités du brin bien serré.

  4. Le point de base du tressage

    Sur cette photo vous voyez le point de base de la vannerie. Il s’agit de relier entre eux des montants verticaux en torsadant un brin de rotin perpendiculairement à l’orientation de ces montants. Contrairement au tissage textile ou l’on alterne dessus et dessous ici on croise les brins entre chaque montant. Tirez bien pour que le fond de votre panier soit solide.

  5. Solidifier le croisillon

    Faites deux tours du croisillon en tirant bien entre chaque torsade pour plaquer au maximum les brins de rotins entre chaque tour vers le centre.

  6. Ouvrir les montants en étoile

    Pour le troisième tour écartez les montants et torsadez votre brin entre chacun d’eux en tournant toujours. Essayez de veiller à respecter un écartement régulier pour que votre panier soit joli.

  7. Tresser le fond

    Continuez de tourner régulièrement en spirale en serrant au maximum. Plaquez votre travail sur une surface plane pour vous assurer que le fond du panier sera plat. Sur cette photo d’étape vous voyez comment changer de brin quand vous arrivez au bout. Il suffit de coincer le nouveau brin au croisillon précédant et de continuer le tissage avec ce nouveau brin.

  8. Découper les montants du panier

    Une fois que vous avez atteint la taille que vous souhaitez pour le fond de votre petit panier passez au montage des côtés. Coupez 16 brins d’environ 45 cm de long.

  9. Insérer les premiers montants dans le fond

    Avec votre baguette en bambou forcez un passage le long des montants du fond pour pouvoir glisser les montants des côtés.

  10. Relier le fond et les côtés

    Procédez ainsi pour chacun des 16 montants. Vous devez obtenir une étoile comme sur la photo.

  11. Lier les montants entre eux

    Avec un brin de rotin ou un élastique, liez les montants du panier entre eux. C’est à ce moment que vous pouvez décider de la forme de votre panier. J’ai choisi de faire un panier droit j’ai donc relié mes montants assez serrés.

  12. La torche ou la base du panier

    Nous allons maintenant réaliser deux tours de la base du panier avec trois brins de rotin. Cette partie du tissage, qui s’appelle la torche, permet de rendre le panier bien rigide et de donner l’orientation souhaitée aux montants. Coupez 3 brins de rotin et insérez-les les uns après les autres comme sur la photo. On a coutume de dire qu’il faut passer « devant deux montants puis derrière un montant ».

  13. Le tressage de la torche

    Insérez le second brin sous le premier. On travaille toujours de la gauche vers la droite. Passez-le devant deux montants puis derrière le troisième le plus éloigné de lui vers la droite en passant par-dessus le premier brin.

  14. Terminer la torche

    Continuez avec un troisième brin décalé encore d’un espace. Puis suivez ce principe de rythme de tressage jusqu’à avoir réalisé deux tours. Serrez bien. A partir de moment-là, vous ne pourrez plus modifier l’orientation des montants de votre panier ni leur écartement donc veillez à ce qu’il soit conforme à la forme de panier que vous voulez créer.

  15. Commencer un premier nettoyage de votre tissage

    Vous pouvez désormais couper avec la pince coupante tous les brins de rotin qui dépassent du fond et de la torche. Je vous conseille de faire ce nettoyage au fur et à mesure pour garder un maximum de lisibilité sur votre travail. S’il y a des brins qui dépassent un peu partout on peut facilement se tromper dans le compte des montants.

  16. Tisser les montants du panier

    Pour créer les côtés de votre panier vous allez reprendre le même point que pour le fond. Il suffit de refaire une boucle avec un grand brin, puis de le torsader en spirale entre les montants.

  17. Progresser en spirale

    Continuez ainsi jusqu’à ce que vous obteniez la hauteur de panier que vous désirez. Pour changer de brin lorsque vous arrivez à l’extrémité d’un de vos brins, comme tout à l’heure, coincez le nouveau brin libre dans le croisement qui précède la fin du brin.

  18. Nettoyer encore votre travail

    De nouveau, et avant d’attaquer la bordure, coupez tous les brins qui dépassent de votre panier.

  19. Humidifier les montants

    Avant de commencer la bordure, plongez le haut de votre panier dans l’eau pour vous assurer que la partie supérieure des montants est bien humide et qu’ils ne risquent pas de se casser lorsque vous les plierez.

  20. Comment commencer une bordure à 4 brins ?

    Positionnez un repère en coinçant un petit bout de rotin à droite à la base d’un montant. Pliez ensuite ce premier montant vers la droite par-dessus ce repère en passant derrière deux montants, puis devant un troisième comme sur la photo. Pliez ainsi 4 montants successifs en tournant vers la droite.

  21. Continuer la bordure

    Prenez maintenant le montant que vous avez plié en premier, le plus à gauche et passez-le devant deux montants puis derrière un troisième (on inverse donc le mouvement de tressage).

  22. Plier le montant suivant

    Saisissez le premier montant resté vertical sur la gauche et pliez-le vers la droite en passant derrière les deux montants voisins. Il doit ressortir au même endroit que le brin précédant comme sur la photo.

  23. Continuer la bordure

    Vous avez désormais deux brins qui dépassent au lieu d’un entre chaque espace.

  24. Procéder en tournant

    Procédez ainsi en tournant vers la droite. Prenez toujours pour travailler le premier groupe de deux brins à gauche. Saisissez le brin le plus long des deux qui dépassent et glissez-le devant deux montants puis derrière un troisième montant. Puis, pliez le premier montant resté vertical à gauche pour qu’il rejoigne ce premier brin.

  25. Terminer le tour

    Quand vous arrivez à votre repaire, enlevez-le. Glissez le brin que vous auriez dû passer derrière le premier montant du tour dans l’interstice laissé par votre repaire.

  26. Finir la bordure

    Glissez le montant que vous devez maintenant plier dans ce même interstice. Procédez ainsi pour les trois prochains couples de brins. Vous pouvez vous aider de votre baguette en bambou pour faciliter le passage des brins dans les interstices de la bordure.

  27. Finitions de la bordure

    Tirer chaque brin qui dépasse vers l’extérieur avant de le couper bien à ras à l’extérieur de la bordure de votre panier.

  28. Façonner l’anse du panier

    Coupez 3 brins de rotin de la longueur que vous souhaitez pour votre anse. Glissez-les le long de deux montants diamétralement opposés de votre panier en vous aidant de la baguette en bambou pour écarter les fibres.

  29. Habiller l’anse du panier dans un sens

    Coupez 4 brins de rotins deux fois plus longs que votre anse et glissez-les l’un après l’autre à la base de votre anse. Enroulez chaque brin autour de l’anse pour la recouvrir progressivement par ces brins de rotins torsadés.

  30. Habiller l’anse du panier dans l’autre sens

    Faites la même chose dans l’autre sens jusqu’à ce que les 3 brins support de votre anse soient totalement recouverts par la torsade. Faites sortir chaque groupe de 4 brins torsadés à travers la bordure du panier vers l’extérieur comme sur la photo.

  31. Réaliser une ligature à la base de l’anse

    Saisissez les 4 brins qui sortent sous la bordure et faites-les passer en diagonale devant l’anse. Veillez à les garder bien serrés et parallèles les uns aux autres sans qu’ils se chevauchent.

  32. Tourner autour de l’anse

    Faites passez ces brins derrière la base de l’anse

  33. Fermer le nœud

    Revenez devant et refaite traverser le panier sous la bordure à ces brins.
    Coincez-les brins qui dépassent derrière la boucle formée à la base de l’anse (un peu comme un nœud de cravate à l’envers). Tirez chaque brin au maximum pour que votre ligature soit la plus régulière et serrée possible. Coupez les brins qui dépassent à ras.

Procédez de la même façon de l’autre côté de l’anse. Bravo ! Vous venez de terminer votre première vannerie !

Vous êtes fin prêt pour la prochaine chasse aux œufs ou pour votre prochaine cueillette au jardin !

Vous connaissez maintenant les principaux points de base nécessaires à la réalisation d’une vannerie simple.

Vous pouvez désormais vous amuser à prendre des libertés avec ces principes. Vous pouvez par exemple laisser s’évaser les montants pour créer des corbeilles ouvertes. Ou encore espacer les torsades lorsque vous montez les bords du panier pour créer des jours. Vos anses peuvent se plier à toutes vos fantaisies : plus ou moins courtes ou hautes, cintrées ou plates… Vous pouvez même intercaler d’autres types de fibres comme des éclisses de rotin ou jouer avec les couleurs de rotins teintés notamment…

Un petit tips pour vous aider à libérer votre créativité ? N’hésitez pas à appuyer votre travail sur une boîte ronde, un saladier ou un chapeau de paille par exemple pour donner à votre corbeille ou à votre panier la même courbure que cet objet. Toutes les fantaisies sont permises !

Ce tutoriel est une création originale de Héléna Zaïchik.