Apprendre les bases du bricolage

Bricoler, c’est facile ! Que ce soit pour le plaisir d’apprendre à faire soi-même, consommer autrement, faire des économies, rénover sa maison, ou simplement réparer un meuble cassé, le bricolage est accessible à toutes et tous, pourvu qu’on y accorde un peu de temps. On vous explique comment vous lancer sans embûche.

Qu’entend-t-on par bricolage ?

Toute habitation, maison ou appartement, a besoin d’être entretenue régulièrement pour rester agréable à vivre : joints de la salle de bain et de la cuisine à refaire, ampoules à changer, trous à reboucher, papier peint et peinture à rafraîchir, siphons à déboucher, parquet à entretenir, meubles en bois à cirer, etc.

La bonne nouvelle, c’est que vous n’avez pas besoin d’être un expert pour réaliser ces travaux du quotidien. Le “petit” bricolage est à la portée de toutes et tous. En apprendre les rudiments permet de ne plus avoir à systématiquement payer des prestataires ou à solliciter des proches, et donc à gagner en autonomie.
Cela peut aussi être une porte d’entrée vers le niveau supérieur : le “gros” bricolage.

Là, on s’attaque aux choses sérieuses ! Casser un mur, poser un parquet ou un carrelage, construire un meuble sur-mesure… Ces travaux nécessitent plus de matériel et d’outils, de temps, et surtout de savoir-faire. Pour s’attaquer à d’autres chantiers comme la robinetterie ou l’électricité, mieux vaut s’être formé au préalable. Mais là encore, rien d’insurmontable si vous êtes motivés et prêts à y consacrer un peu de temps, que ce soit par passion ou par nécessité financière.

À chaque bricoleur son bricolage

Êtes-vous plutôt débutant, de niveau intermédiaire, ou un bricoleur aguerri ? Timide ou téméraire ?

Chez I MAKE, nous sommes convaincus que tout le monde peut bricoler ! L’important, c’est de bien choisir votre projet : correspondant à votre niveau, voire un peu challengeant pour sortir de votre zone de confort et continuer à apprendre de nouvelles techniques. En commençant progressivement et en étant patient, tout peut s’apprendre. Si vous en ressentez le besoin, faites-vous conseiller ou aider, et surtout, ayez confiance en vous. Vos premières réalisations ne seront peut-être pas parfaites, mais vous aurez au moins la fierté de dire “c’est moi qui l’ai fait !”

Pourquoi s’y mettre et comment apprendre

Ces dernières années, le mouvement DIY a pris énormément d’ampleur et de plus en plus de personnes se mettent à bricoler. Par passion, pour se challenger, pour prendre confiance en soi, pour rénover son habitation, ou pour reprendre le contrôle sur sa consommation.

Les fablabs, ressourceries, et repair cafés se multiplient avec pour vocation de rendre les savoir-faire autour du fait-main accessibles à tous. Ce mouvement de “makers” contribue à donner à toutes et tous la capacité de se débrouiller seul(e) si besoin.
Par ailleurs, beaucoup de femmes ne se pensent pas capables bricoler. De nombreux cours leur sont destinés, pour leur redonner confiance. Planter un clou dans un mur ne nécessite pas d’aptitude dont les femmes seraient biologiquement dépourvues, on vous l’assure ! La plupart des outils de bricolage ne requièrent pas ou peu de force, et sont justement là pour nous faciliter la tâche. Une fois qu’on a appris à les manipuler, ils n’ont finalement rien de bien sorcier.
Si vous avez peur de vous lancer seul(e), demandez autour de vous : parmi vos proches et vos amis, vous trouverez forcément un bricoleur plus ou moins expérimenté. Il existe maintenant des applications regroupant les habitants d’un quartier, grâce auxquelles on peut poster des demandes ou proposer ses services. Un bon moyen pour rencontrer ses voisins et s’entraider !
De grandes enseignes de bricolage, des associations et même des artisans proposent des cours de tous types et pour tous les niveaux, dans une ambiance conviviale. Ils sont idéaux pour se lancer dans le grand bain tout en étant accompagné. Renseignez-vous, il en existe forcément près de chez vous.
Enfin, les plateformes de vidéos et les blogs regorgent de tutoriels de bricolage. Vous trouverez forcément un tutoriel sur la technique que vous souhaitez apprendre en ligne ! Pensez toutefois à croiser les sources pour éviter les mauvaises surprises. Et si vous avez un questionnement très précis, les forums dédiés pourront vous être utiles, ainsi que les livres et les magazines spécialisés.

Les bons outils

Tout bricoleur qui se respecte possède une trousse avec quelques outils de base. En voici une liste non exhaustive, à étoffer au fil de vos projets :

  • Une perceuse-visseuse, avec des forets adaptés
  • Des tournevis de différentes tailles, cruciformes ou plats
  • Une pince multi-outils
  • Un marteau
  • Une scie égoïne ou une scie sauteuse pour la découpe du bois
  • Une scie à métaux
  • Une boîte à onglets pour les découpes en biais
  • Du papier à poncer de grain grossier à fin
  • Une cale à poncer ou une ponceuse électrique
  • Une spatule à enduit
  • Un pistolet à cartouche pour les joints
  • Des pinceaux et rouleaux de peinture
  • Un bac de peintre
  • Des serre-joints
  • Un mètre
  • Un niveau à bulles

Il est aussi pratique d’avoir quelques consommables à portée de main : des vis, des clous, des rondelles, des écrous, des chevilles, de la peinture, des vernis, des colles, etc. Tout ce matériel prend un peu de place, il est donc important de prévoir un espace de stockage dédié.
Si vous ne possédez pas d’outils et ne souhaitez pas investir, sachez qu’il existe des plateformes spécialisées de location entre particuliers ou de prêt d’outils entre voisins. Il est aussi possible de faire réaliser certaines découpes de bois directement en magasin de bricolage, ce qui vous évite d’avoir à vous équiper d’une scie.

Bien s’installer et respecter les règles de sécurité

Avant de commencer, pensez toujours à préparer votre matériel et à vous installer dans un endroit avec suffisamment d’espace et bien protégé. Portez des vêtements confortables et des chaussures fermées, ainsi que des gants et des lunettes de protection si nécessaire.
Si vous vous attaquez à la plomberie ou au circuit électrique, pensez à couper les arrivées d’eau et l’électricité ! Enfin, apprenez à reconnaître la nature de vos murs pour choisir les bons outils et les bonnes fixations.

Idées pour se lancer

Niveau “On commence en douceur” :

Changer une ampoule, accrocher un cadre au mur en choisissant des fixations adaptées, revisser la charnière de la porte d’un meuble, poser une tringle à rideaux.

Niveau “Je me lance” :

Fabriquer une étagère suspendue ou une bibliothèque en caisses en bois pour s’entraîner à manier la perceuse-visseuse, poncer et repeindre un petit meuble, refaire un joint, changer une prise électrique, accrocher un plafonnier.

Niveau “Next step” :

Construire une table basse sur-mesure, détapisser et repeindre une pièce, fabriquer une lampe avec son système électrique.

Niveau “Perfectionnement” :

Poser un parquet, poser un carrelage (faire les découpes et les joints), construire un meuble sur-mesure, repeindre un plafond.

Cet article a été rédigé par Les yeux en amande.